Mixtape.

L’histoire de l’Auvernier Jazz Festival

Ca commence par la passion pour la musique et pour un lieu magique. L’actuel directeur et fondateur, Jean Martin Peer, désirait créer une nouvelle manifestation consacrée au Jazz dans un cadre privilégié qui mette le public en contact direct avec des artistes de renommée internationale. Un vœu qui se réalise chaque année depuis 2009 sur la plage d’Auvernier grâce une équipe dynamique qui travaille bénévolement pour mettre sur pied 3 jours de festival.

Instagram

Auvernier Jazz Festival/Blog /Un dimanche romanche qui commence sous la pluie

Un dimanche romanche qui commence sous la pluie

Pluie ambiance

Un dimanche romanche qui commence sous la pluie

C’est le dernier jour du festival, la fatigue se fait gentiment sentir après 4 jours de cueillette d’anecdotes et de festivités.

Le ciel menace d’éclater à tout moment alors que je me dirige au concert de Bibi Vaplan.
Elle nous parle en français avec son charmant accent d’outre Sarine.
Même si on ne saisit pas forcément les paroles, la musique se comprend avec le coeur, et elle nous l’a prouvé.
Juste après sa chanson, “Milli bels guottins”, hymne à la pluie, les nuages ont commencé à s’essorer sur le festival. Merci Bibi 🙂

Bibi Vaplan, ambiance

Les gens se réfugient sous les différentes tentes, pour partager leur surprise face à une mère nature déjantée. Personnellement, n’ayant pas de parapluie, je galope à travers les gouttes pour rejoindre le bar des bénévoles.
Dans une ambiance décontractée et joviale, on profite de cette petite interlude météorologique pour débriefer joyeusement des quatre jours de festival.
Après un petit clin d’oeil au ciel, le soleil vient découper les nuages d’un rayon brûlant. Enfin, la vie reprend. Les festivaliers, affamés, font honneur aux différents plats proposés. Croûte aux bolets frais, gourmande et généreuse. Pizza fine et savoureuse, saucisson neuchâtelois fumé avec passion, burgers comme on les aime.

La panse remplie et l’énergie retrouvée, les festivaliers acclament le jazz dansant de Mister PC & Julien Revilloud.
Un bateau siffle sur le lac pour remercier les musiciens.
Le crépuscule nous accueille doucement pour le dernier concert. Philippe Fankhauser fait son entrée et vient clôturer de sa bonne humeur et de sa voix suave un festival haut en couleurs.

Photos : Cloé
Marc-Alain Zimmerli
Texte: Stéphanie